Polarisations politiques et confessionnelles

Immagine della testata ella rivista
Curatore: Anna Bozzo e Pierre-Jean Luizard
Editore: RomaTrE-Press
Data di pubblicazione: marzo 2015
Pagine: 224
ISBN: 978-88-97524-20-5

Abstract (fr)

Les printemps arabes ont partout libéré l’espace public : un espace de liberté que tous les segments de la société ont soudainement occupé, notamment ceux qui, comme les islamistes, en avaient été privés. La rue a arraché une liberté d’expression longtemps confisquée.

Même si l’islam n’était pas la première référence dans les slogans criés dans les rues, les militants des mouvements islamistes n’étaient pas absents. Ayant été les cibles de la répression sous les régimes autoritaires, qui les avaient incarcérés et condamnés à la clandestinité, ils ont bénéficié de cette nouvelle donne, récupérant une liberté d’action et une visibilité grandissante, associée ou non à un dessein politique de prise de pouvoir. Ils se sont trouvés engagés, dans certains pays, dans des compétions électorales qui n’étaient pas jouées d’avance et qui ont dicté l’élaboration de nouvelles stratégies où la pratique militante,  la présence sur le terrain et le travail de proximité constituaient des avantages.  En concurrence avec les autres mouvements et partis présents sur la scène politique, les partis et mouvements islamistes se trouvent actuellement au cœur des polarisations en cours dans les pays du Proche-Orient et du Maghreb, qu’ils soient engagés dans des phases de transition ou, bien plus tragiquement, dans des processus de confrontation armée. Ces polarisations – politiques au début des printemps arabes - ont aussi pris une tournure confessionnelle sans merci, impliquant l’ensemble du monde arabe et posent clairement la question de la viabilité de certains Etats.

Les articles du présent ouvrage sont en grande partie issus du colloque sur ces sujets organisé à Paris les 26 et 27 mars 2014 conjointement par le Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL), l’université Roma Tre, l’Institut d’Études de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman (IISMM), l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).  

 

Abstract (en)

The Arab Springs have liberated the public arena  far and wide: an arena of freedom that all segments of society have suddenly occupied, notably those that, as the Islamists, had been deprived of.  The Street extracted a freedom of speech that had long been confiscated.  Even if Islam was not the first reference among the slogans shouted in the streets, the militants of the Islamist movements were not absent. Having been the target of repression under authoritarian regimes, which had imprisoned and relegated them to the underground, they have benefited from this new deal, while retrieving a freedom of action and a growing visibility, associated or not with a political purpose of take over of power.  They found themselves engaged, in certain countries, in electoral competitions where nothing could be taken for granted and which dictated the development of new strategies where militant practice, presence in the field and outreach work constituted advantages.  In competition with the other movements and parties present on the political scene, the Islamist parties and movements find  themselves currently in the heart of ongoing polarizations in the countries of the Middle East and the Maghreb, whether they are engaged in phases of transition or, much more tragically, in processes of armed confrontation. These polarisations – political at the beginning of the Arab Springs - also took a merciless denominational turn, implicating the whole  Arab world, and clearly question the viability of certain States.

The articles in this book issue, for a large part, from the symposium on these topics held in Paris on 26 and March 27, 2014 jointly by the Group Societies, Religions, Secularisms (GSRL), the Roma Tre University, the Institute for Studies of Islam and the Societies of the Muslim world (IISMM), the Practical School of Advanced Studies (EPHE) and the School of Advanced Studies in Social Sciences (EHESS).   

 

PRINT ON DEMAND

Per ordinare copie a stampa rivolgersi alla redazione RomaTrE-Press:
Dott.ssa Serena Mancinetti
e-mail: serena.mancinetti@uniroma3.it

A service to obtain printed copies of the book ("print on demand") has been activated.
For information contact:
Dott.ssa Serena Mancinetti
e-mail: serena.mancinetti@uniroma3.it

 


POLARISATIONS POLITIQUES ET CONFESSIONNELLES

Sommario

Pubblicazione completa

PDF
 

Contributi

PDF
Introduction
Anna Bozzo, Pierre-Jean Luizard
PDF
La crise syrienne au prisme de la variable religieuse (2011-2014)
François Burgat
PDF
Le pluralisme religieux en Syrie: quel avenir?
Nael Georges
PDF
Irak-Syrie-Liban-Golfe: comment se construit la haine confessionnelle?
Pierre-Jean Luizard
PDF
Les partisans d’al-Hûthi au Yémen: de plutôt opprimés à plutôt oppresseurs
Samy Dorlian
PDF
Libya’s transition and the weight of the past
Mattia Toaldo
PDF
La chute historique des Frères musulmans égyptiens: Erreurs politiques, blocage idéologique et bureaucratisme organisationnel
Sarah Ben Néfissa
PDF
Réflexions sur la révolution et la transition égyptiennes
Tewfik Aclimandos
PDF
Les chrétiens dans la crise égyptienne, enjeux et perspectives d’une militance plurielle
Fatiha Kaoues
PDF
Une lecture de la Constitution tunisienne. Questions d’histoire
Kmar Bendana
PDF
Vers une confessionnalisation des enjeux politiques en Turquie?
Ali Kemal Dogan
PDF
La liberté religieuse est-elle la clé de l’universalisation des droits de l’homme? Quelques éléments de réflexion pour une recherche globalisée
Valentine Zuber